Hélène Forgeait, artiste plasticienne et Laurent Chambrier, sculpteur


Exposition du 3 au 29 mai 2018
Vernissage : vendredi 4 mai à 19h
Présence des artistes : 5 et 6 mai de 14h à 18h

Hélène Forgeait : humain et complémentarité des formes

Artiste plasticienne, Hélène Forgeait a décidé de ne pas choisir entre peinture, photographie, installations ou céramiques. Au contraire, c’est l’association de ces médiums qui exprime sa vision de notre humanité et de ses énigmes, thèmes fondamentaux de son œuvre.

Dans l’exposition Homme contemporain, c’est au travers de la peinture et des techniques mixtes, la sculpture (modelages), l’installation (œuvres conceptuelles), et la photographie, qu’elle explore les notions d’humanisme, d’individu et d’universalité. Les œuvres vacillent entre présence et absence, exaltation et désespoir, réalité et nostalgie. Pleines d’amour, elles invitent au dialogue et à la réflexion sur une époque en pleine mutation où se côtoient virtuel et réel. Avec fraicheur, elles questionnent l’autonomie et la destinée humaines dans un monde d’illusion et en manque de sens.

Parcours

Hélène Forgeait a démarré sa carrière professionnelle dans les métiers de l’audiovisuel, du cinéma et de la communication. Tout naturellement, aujourd’hui, elle poursuit son chemin dans l’art comme artiste plasticienne. En 2013, elle était diplômée d’arts plastiques et sciences humaines à la Sorbonne et cette complémentarité des apprentissages est sans nul doute à l’origine de son processus de création fourmillant de connexions entre les œuvres qu’elles soient symboliques, ou visuelles, palpables. Et comme toute œuvre humaine… l’œuvre d’Hélène Forgeait évolue et n’a pas fini de s’enrichir au fil du temps !

06 48 13 48 25 / courriel / Facebook/

Laurent Chambrier  : la technique au service de la liberté créative

De ses six années d’apprentissage au contact de grands artistes, le sculpteur Laurent Chambrier tire toute l’autonomie qu’il souhaitait pour restituer corps et portraits, en terre ou en bronze. Il affirme aujourd’hui son style dans sa recherche des textures et renouvelle notre vision de la sculpture.

Laurent Chambrier travaille essentiellement la terre par petites touches, « à la boulette ». Ses sculptures mesurent en moyenne 30 cm de haut et nous mettent en présence de Lucie, Gaëlle, Youn ou Sophia, dont les attitudes et le regard nous interpellent. Grand admiratif de Carpeaux, Bugatti, Pompom, Rodin, ou Bourdelle, cet artiste de Boissy-l’Aillerie propose également des figures animalières et des nus. Fasciné par la complexité des corps, il tente perpétuellement d’en capter les énergies et les mouvements naturels : pari réussi !

Parcours

Né en 1985 à l’Isle-Adam, Laurent Chambrier suit des études d’ingénieur solaire lorsqu’il s’éprend également de sculpture. Élève insatiable, il commence son apprentissage en même temps que ses études, puis participe à de nombreux stages : technique de la sculpture avec Natacha Mercier, formation au modèle vivant avec Francine Auvrin, Philippe Senée et Philippe Jourdain (cours des Beaux-Arts de Paris), fonderie d’art chez Sophie Bourcier et enfin, céramique chez Ulrike Weiss. Depuis 2013, il expose dans de nombreux salons et galeries à Paris et en Île-de-France. Sélectionné par le Jury du Salon d’Automne à Paris en 2016, Laurent Chambrier a aussi reçu de nombreux prix et a déjà été Invité d’honneur à Argenteuil et Conflans-Sainte-Honorine.

07 61 31 57 16 / courriel / Facebook