Jean-Michel Pinson, peintre, et Ange, sculpteur


Exposition jusqu’au 27 novembre 2019

La galerie de Grouchy accueille deux lauréats de l’édition 2019 du fameux salon artistique osnyssois… Une galerie pour deux artistes, conjuguant leurs talents au service d’une passion commune : la représentation animalière.

Jean-Michel Pinson, peintre pastelliste et aquarelliste

Prix du public au salon du Val de Viosne 2019

C’est grâce au pastel intitulé Le chat « Malo » que Jean-Michel Pinson a décroché le prix du public en mars dernier à Osny.
Sélectionné au Salon International du Pastel de Giverny, ce peintre venu de l’Eure a été primé plus de onze fois lors d’autres rencontres artistiques : des consécrations précieuses pour cet autodidacte issu du monde de l’industrie. « C’est peut-être mon expérience de dessinateur-projeteur qui m’octroie aujourd’hui la rigueur nécessaire au réalisme de mes œuvres… En tout cas, je m’applique à livrer aussi de l’émotion, car toucher le public me ravit ! » explique l’artiste. S’il dédie le pastel sec à la représentation animalière (affirmant par son talent que cette technique est loin d’être un art de seconde zone !), il réserve aussi aux  visiteurs de magnifiques aquarelles de paysages, vous plongeant dans la ruralité de la Belle Époque. Inspirées en partie par le décor de son propre village, Hébécourt, ces jolies scènes sont des instantanés de vie et de métiers anciens, comme celles des Lavandières. Une autre façon de toucher la corde sensible des chanceux visiteurs que vous êtes !

Contact :
06 82 05 75 50 / courriel 1 / jmpinson.tumblr.com/contact

Malo

ANGE, sculpteur

Prix de la sculpture au salon du Val de Viosne 2019

C’est le prix de la sculpture que l’artiste andrésien ANGE s’est, quant à lui, vu décerner il y a quelques mois au salon du Val de Viosne, pour l’ensemble de ses quatre œuvres exposées. Il partage avec son camarade de galerie le fait d’être autodidacte, mais aussi d’être inspiré, entre autres, par le règne animal… «La paréidolie est l’épicentre de mon travail : c’est le fait de voir par exemple une silhouette féline dans une racine de chêne… Ensuite, je la sculpte en laissant aussi parler les fibres du bois…. » explique ce sculpteur atypique. Très apprécié par ses pairs, il a reçu cinq prix en deux ans seulement, a été l’invité d’honneur au salon de Montesson (en novembre 2018), sera invité d’Honneur au salon d’art de Saint-Vrain, fin novembre et exposera à Art en Capital en février 2020 au Grand Palais (à Paris). La visite de la galerie promet d’être « habitée », grâce à ce passionné d’archéologie, de préhistoire et de vie sauvage qui nous offrira sans nul doute un regard nouveau sur « l’art de la nature ». Jaillissant des éléments naturels, les silhouettes ne seront pas qu’animales, mais aussi humaines… Elles nous prendront par la main pour un retour à l’art paléolithique, comme un retour aux sources.

Contact : 06 15 28 18 50 / courriel

Sagittarius Serpentarius