Charles, comte de Lameth

Maire d'Osny de 1808 à 1809, et de 1830 à 1832, Charles de Lameth est également élu député de Seine-et-Oise en 1829 et 1830, et conseiller général en 1831.

Qui était Charles de Lameth ?

Héros de la guerre d’indépendance américaine, Charles de Lameth est né à Paris le 5 octobre 1757. Colonel d’un régiment de Dragons lors de l’acquisition du Château, il est aussi l’époux, depuis 1784 de Marie de Picot, fille d’un grand propriétaire à Saint-Domingue (Haïti).

Gagné aux idées révolutionnaires, il est élu député de la Noblesse d’Artois aux Etats Généraux en 1789, puis président de l’Assemblée Nationale Constituante en 1791. Maréchal de camp (général de brigade) en 1792, il est contraint à l’exil après la chute du roi et se réfugie à Hambourg. Inscrit sur la liste des émigrés, ses biens sont confisqués et rachetés par son épouse, Marie de Picot, dont il a divorcé depuis 1793 pour protéger son patrimoine. Seule héritière des biens de son père décédé le 25 juin 1793, elle deviendra ainsi l’unique propriétaire du domaine et du château d’Osny.

Transformation du château

Le 21 septembre 1785, le comte Charles de Lameth achète la terre d’Osny et le château seigneurial, à frais communs, avec son épouse Marie de Picot et son beau-père Jean-Baptiste de Picot. Le domaine, aménagé aux 16ème et 17ème siècles, consiste alors en “un château, cour, avant-cour, basse-cour, colombier et bâtiments, parc, jardins tant potagers que parterres, ornés de canaux et pièces d’eau”.

Soucieux de rendre sa demeure plus agréable et confortable, le comte de Lameth commandite, dès l’année suivante, la construction d’un nouveau château qui s’appuie sur les édifices antérieurs. Les travaux sont confiés à l’architecte Jacques Gisors dit l’Aîné (1755-1828), auteur notamment, sous le Directoire, du premier hémicycle de l’Assemblée Nationale. Ils consistent en la construction d’un grand corps de logis central à deux étages, encadré de deux pavillons à fronton et desservi par un escalier à double révolution en saillie.

Le parc avec son plan à la française est, quant à lui, partiellement remodelé dans le goût anglais en face du château, avec le creusement d’un étang de forme irrégulière et plantation de bouquets d’arbres.

Jeanne de Lameth, seule héritière du Château

Radié de la liste des émigrés en 1800, Charles de Lameth rentre en France et réintègre l’armée. Revenu à Osny, il épouse à nouveau Marie de Picot en 1802.

Sous l’Empire,il est nommé commandant du grand duché de Würzburg (Allemagne) et fait Chevalier de la Légion d’Honneur en 1809. Puis, lors de la Restauration, il est promu au grade de lieutenant général (général de division) et inspecteur général de cavalerie en 1814, avant d’être admis à la retraite en 1819.

Veuf depuis 1825, il décède à Paris le 29 décembre 1832, à l’âge de 75 ans, laissant sa fille Jeanne de Lameth, dite Jenny, épouse du marquis Scipion de Nicolay, pour seule et unique héritière du château d’Osny.