Lilian de Reiset (1888-1966)

Le 30 juin 1931, Lilian de Reiset, alors marquise de Grouchy, devient la seule et unique héritière du domaine d’Osny. Le château et le parc ayant été très endommagés par les réquisitions et les bombardements alliés, elle le vendra en 1943 au Secours National. Le département de Seine-et-Oise en deviendra propriétaire en 1951, jusqu’en 1987, date d’acquisition du château par la Ville d’Osny.

Née à New-York le 18 décembre 1888, Lilian de Reiset épouse à Osny le 25 août 1913 le marquis Jean de Grouchy, fils du marquis Georges de Grouchy et de la marquise, née Marie Lambrecht. De cette union sont issus deux enfants : Georges, né à Paris le 30 mai 1914 et décédé sans alliance à Boulogne-Billancourt le 20 septembre 1977 et Hélène, née au château d’Osny le 6 octobre 1923 et décédée en bas-âge.

A l’époque où Lilian de Reiset en hérite, la propriété dénommée « Le Grand Château », se compose d’un rez-de-chaussée, de deux étages et d’un comble, le tout à l’état neuf et avec tout le confort moderne :

« 1/ Au rez-de-chaussée : grand et splendide vestibule, grande et petite salle à manger, grand et petit salon, bibliothèque, salle de billard, fumoir, grande cuisine, office, salle des gens, salle des gardes, chambres de service, deux WC, escalier monumental conduisant aux étages, grille en fer forgé de grande valeur, escalier de service.

2/ 1er étage : huit chambres de maître avec cabinets de toilette et penderies, boudoir, 4WC, terrasses, grande galerie, quatre salles de bains.

3/ 2ème étage : huit chambres de maître avec cabinets de toilette et penderies, trois WC, lingerie, cinq chambres de domestique, grande galerie, deux salles de bains.

4/ Combles : greniers, réservoirs, chambres de domestique ».

En outre, le domaine comprend les éléments suivants :

« 1/ Un grand parc entouré de murs et de grilles d’une contenance de 40 hectares avec jardins potagers, jardins fruitiers, jardin fleuris, écuries, remises à voitures, remises à automobiles, terrasses, orangerie, étang, rivières, moulins, basse-cour.

2/ Un bois giboyeux d’une contenance de 60 hectares entouré de murs et grilles séparés par une route du parc.

3/ Diverses pièces de terre et sept maisons d’habitation pour gardes et jardiniers d’une contenance de 3 hectares ».

Digne héritière du travail remarquable d’embellissement du château entrepris par son père, elle va cependant être le témoin privilégié de l’une des pages les plus sombres de l’histoire de la propriété : la Deuxième Guerre Mondiale. Pillé et saccagé, le château, camouflé sous une peinture grisâtre, est occupé dès le 15 juin 1940 par la Flieger- horst-Kommandantur A 211/XI, c’est-à- dire l’état major de la base aérienne de Cormeilles-en-Vexin. Le parc, quant à lui, est très endommagé par les réquisitions et les bombardements alliés.

Affligée, Lilian de Reiset se résout alors à vendre le domaine le 24 juin 1943 au Secours National, moyennant la somme de 3 500 000 francs. Veuve un an plus tard, elle décède à Paris le 22 janvier 1966 à l’âge de 77 ans. Elle sera inhumée auprès de son mari au cimetière d’Osny. Etablissement d’utilité publique destiné à venir en aide aux populations civiles éprouvées par la guerre et ses suites, le Secours National, puis l’Entr’Aide Française aménage dans la propriété une Maison d’Enfants dont les activités sociales sont dévolues, dès 1949, au département de Seine-et-Oise qui devient le nouveau propriétaire des lieux, le 14 novembre 1951, moyennant le prix de 12 000 000 francs.

Enfin, le château est acquis le 16 octobre 1987, moyennant la somme de 6 000 000 francs par la Ville d’Osny. Depuis le 1er août 1989, le château abrite l’Hôtel de ville. Inscrit au titre des Sites depuis 1945, le Domaine de Grouchy est à présent inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques par arrêté du 4 mai 1990 à la faveur d’importants travaux de restauration qui ont redonné à la propriété toute sa splendeur d’autrefois.